Aller au contenu

Catégorie : Logiciels


Un logiciel est un ensemble de fichiers informatique — tels que des programmes Pour les articles relevant de la conception de logiciels, voir la Catégorie. Cette catégorie comprend les 7 sous-catégories suivantes. Outils: Cette catégorie contient les 40 pages suivantes. A. Analyse des logiciels malveillants . Ce diagramme, créé initialement par Chao-Kuei et mis à jour par plusieurs autres depuis, explique les différentes catégories de logiciels. Il est disponible sous.

Nom: catégorie : logiciels
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: Android. Windows XP/7/10. iOS. MacOS.
Taille:20.46 MB


Catégorie : Logiciels

Le Consortium X distribuait X11 avec des conditions de distribution qui en faisaient un logiciel libre non copylefté et les développeurs suivants ont essentiellement suivi la même politique. Il modifie un paramètre du navigateur, tel que la page de démarrage, les favoris ou la page de recherche. Veuillez nous aider à diffuser l'idée que le logiciel libre commercial est possible. Il permet de programmer l'enregistrement puis de télécharger le fichier au format quick time. Aussi, si vous parlez une autre langue, nous vous suggérons de traduire free dans votre propre langue pour le rendre plus clair. Par conséquent, il n'y a pas de conflit entre le développement de logiciel pour un usage privé ou personnalisé et les principes du mouvement du logiciel libre. S'ils ont gardé le copyright, faire appliquer la licence est de leur responsabilité. Pour plus de clarté, nous conseillons de ne l'employer que dans ce cas et d'utiliser d'autres termes dans les autres cas. Marrant comme ce nom "Tremplin Entreprises" a pu être piqué sans autres aux Suisses, Genève en particulier, et dont l'objectif est de faire la promotion de la formation duale auprès d'employeurs potentiels. À cause de cette confusion potentielle il serait souhaitable, chaque fois qu'une société informatique annonce que son produit est un logiciel libre, de vérifier les clauses de distribution, afin de s'assurer que les usagers disposent de toutes les libertés associées au logiciel libre. Onze types de programme malveillant malware Il existe onze principaux types de programme malveillant à la date de publication de cet article. Ce "dossier" apparait lors du téléchargement uniquement puisqu'il n'est pas présent sur le fichier avant l'envoi, pas plus que lors d'un téléchargement via IE6 eh oui, j'ai encore de vieux trucs sur mon PC, même si je ne m'en sers que pour des tests :p. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

Cette catégorie comprend les 7 sous-catégories suivantes. Outils: Cette catégorie contient les 40 pages suivantes. A. Analyse des logiciels malveillants . Ce diagramme, créé initialement par Chao-Kuei et mis à jour par plusieurs autres depuis, explique les différentes catégories de logiciels. Il est disponible sous. Cette catégorie regroupe l'ensemble des documentations et manuels sur les logiciels (libres ou non). Sous-catégories. Cette catégorie comprend les 15 avr. Les onze types de logiciel malveillant Internet sont les virus, vers, Un logiciel malveillant Internet est un logiciel destiné à nuire à un . magsaltbidica.tk Mentions légales Liste des pages classées par catégorie ↑↑. Annexe 3: Catégories des différents logiciels libres et non libres; Dans Libres Mais les sociétés propriétaires de logiciels utilisent parfois le terme «libre.

Faire l'équivalence entre un logiciel libre et un logiciel couvert par la GPL est donc une erreur. Un système d'exploitation de type Unix contient de nombreux programmes. Ce dernier inclut GNU Hurd, notre noyau, développé depuis En , le système GNU y compris Hurd a commencé à fonctionner de façon relativement fiable, mais il manque d'importantes fonctionnalités à Hurd, c'est pourquoi il n'est pas largement utilisé.

Dans tous les cas, le résultat est une variante du système GNU. Puisque l'objet de GNU est d'être libre, chacun de ses moindres composants doit être un logiciel libre. Certaines contributions sont sous copyright de la Free Software Foundation , d'autres sous copyright de leurs auteurs.

C'est leur choix. S'ils ont gardé le copyright, faire appliquer la licence est de leur responsabilité. En règle générale, la FSF n'accepte pas les cessions de copyright sur des logiciels qui ne sont pas des paquets officiels GNU.

Catégorie : Logiciels

Logiciel non libre Un logiciel non libre est un logiciel, quel qu'il soit, qui n'est pas libre. Son utilisation, sa redistribution ou sa modification sont interdites, ou exigent une autorisation spécifique, ou sont tellement restreintes qu'en pratique vous ne pouvez pas le faire librement.

À la Free Software Foundation nous suivons une règle consistant à ne jamais installer de logiciel privateur sur nos ordinateurs, sauf à titre temporaire dans le but spécifique d'élaborer un remplacement libre à ce même logiciel. Exception faite de ce cas, nous pensons qu'il n'existe aucune excuse à l'installation d'un programme privateur.

Catégorie : Logiciels

Par exemple, nous estimions justifiée l'installation d'Unix sur nos ordinateurs dans les années , parce que nous l'utilisions pour écrire un système libre destiné à remplacer Unix. Nous n'exigeons pas des utilisateurs de GNU, ou de ses contributeurs, qu'ils suivent cette règle.

C'est une règle que nous nous imposons à nous-mêmes. Mais nous espérons que vous déciderez de la suivre également, pour votre liberté. Le logiciel libre est souvent plus fiable que le logiciel non libre. En théorie, il pourrait arriver que certains programmes libres ne répondent pas aux critères de l'open source, mais nous ne savons pas si cela s'est déjà produit.

Logiciel du domaine public veut dire logiciel non soumis au copyright droit d'auteur. Dans certains cas, un programme exécutable peut être dans le domaine public sans que le code source soit disponible. Il ne s'agit pas de logiciel libre, puisque le logiciel libre nécessite l'accès au code source. Pour plus de clarté, nous conseillons de ne l'employer que dans ce cas et d'utiliser d'autres termes dans les autres cas. Selon la convention de Berne, que la plupart des pays ont signée, tout ce qui est écrit est automatiquement sous copyright.

UpMem, Lauréat Tremplin Entreprises 2016 de la catégorie Logiciels et systèmes

Cela comprend les programmes. Le logiciel sous copyleft littéralement, gauche d'auteur est un logiciel libre dont les clauses de distribution assurent que toutes les copies de toutes les versions sont couvertes par les mêmes clauses, plus ou moins. Cela signifie, par exemple, que les licences de copyleft ne permettent généralement pas à d'autres d'imposer des exigences supplémentaires au logiciel bien qu'un ensemble limité de clauses complémentaires sans danger puissent être ajoutées et nécessitent que le code source soit disponible.

Ceci protège le programme et ses versions modifiées de quelques-uns des moyens courants de rendre le logiciel privateur.

Catégorie : Logiciels

Notre article sur le copyleft donne des explications supplémentaires sur le fonctionnement du copyleft et nos raisons de l'utiliser. Il y a de nombreuses façons de rédiger ces clauses, donc en théorie de nombreuses licences de logiciel libre avec copyleft peuvent exister.

Le logiciel libre non copylefté est diffusé par son auteur avec la permission de le redistribuer et de le modifier, mais aussi d'y ajouter des restrictions.

Si un programme est libre, mais non copylefté, alors certaines copies ou versions modifiées peuvent ne plus être libres du tout. Une société informatique peut compiler ce programme, avec ou sans modifications, et distribuer le fichier exécutable sous forme de logiciel privateur.

Plateformes d'assistance

Le Consortium X distribuait X11 avec des conditions de distribution qui en faisaient un logiciel libre non copylefté et les développeurs suivants ont essentiellement suivi la même politique.

Une copie qui possède ces clauses de distribution est libre. Toutefois, il existe aussi des versions non libres, et il y a ou du moins il y avait des stations de travail ainsi que des cartes graphiques pour PC pour lesquelles les versions non libres étaient les seules qui fonctionnaient. Si vous utilisez ce matériel-là, pour vous X11 n'est pas un logiciel libre. Les licences permissives voire laxistes comprennent la licence X11 et les deux licences BSD.

Catégorie:Logiciel libre

Ces licences permettent presque n'importe quel usage du code, y compris de distribuer des versions binaires privatrices avec ou sans changement du code source. Faire l'équivalence entre un logiciel libre et un logiciel couvert par la GPL est donc une erreur. Le système d'exploitation GNU est un système d'exploitation de type Unix qui est entièrement libre et que nous développons au sein du projet GNU depuis Un système d'exploitation de type Unix contient de nombreux programmes.

Ce dernier inclut GNU Hurd, notre noyau, développé depuis En , le système GNU y compris Hurd a commencé à fonctionner de façon relativement fiable, mais il manque d'importantes fonctionnalités à Hurd, c'est pourquoi il n'est pas largement utilisé.

Catégorie : Logiciels

Comme exemple de logiciel malveillant Internet de ce type, on trouve un serveur de spam ou un programme de saturation de site Web. Un rogue est une arnaque.

Catégorie : Logiciels

Un dialer composeur de numéro de téléphone est un programme malveillant cherchant à composer un numéro de téléphone surtaxé sur votre modem téléphonique. Les dialers ne marchent que sur des modems RTC , utilisant le bon vieux signal classique RTC de la ligne téléphonique.

On peut citer Lorobot et Gpcode comme spécimens. Pour en savoir plus, voyez cet article dédié en suivant ce lien : si un rançongiciel rendait vos fichiers illisibles, que feriez-vous? Un Hijacker est un pirate de navigateur qui cherche à vous faire visiter un ou plusieurs sites Web particuliers.